Renforcement des capacités professionnelles et entrepreneuriales de la femme sénégalaise en milieu rural

par EL HADJI MALICK NIANG

  • 18 .000,00 $

    Objectif financier
  • 0,00 $

    Fonds recueillis
  • 30

    Jours restants
  • Date cible

    Méthode de fin de campagne
Pourcentage levé :
0%
Le montant minimum est $ Le montant maximum est $ Put a valid number
$

Saint-Louis, Sénégal

EL HADJI MALICK NIANG

1 Campagnes | 0 Campagnes aimées

Voir toutes les informations

Description

L’Association Grain d’Espoir Sénégal a entrepris avec des familles d’acteurs localisées surtout en milieu rural, des programmes importants afin de permettre aux femmes vivant dans des conditions de précarité et de pauvreté endémiques, de saisir des opportunités économiques qui leur étaient jusqu’ici inaccessibles. Car en matière d’accès, les femmes du Sénégal sont surreprésentées dans le secteur tertiaire ; le commerce et la restauration notamment. Elles sont par contre fortement sous-représentées dans les postes stratégiques comme l’administration publique. Pour corriger cette injustice, l’Association Grain d’Espoir Sénégal  a identifié plusieurs localités où le taux de chômage des femmes atteint des pourcentages préoccupants. Laissées à elles-mêmes et ne bénéficiant d’aucune assistance et accompagnement ou soutien des autorités et sans encadrement, nombre de femmes et d’enfants vivent dans une versatilité préoccupante dans leurs localités, survivant dans un cadre de vie parfois très dégradé, dépourvu de tant de choses, provoquant l’aggravation des conditions de vie : une situation propice à des problèmes socio-familiaux multiples. Le présent projet doit démarrer à Lampsar, village situé dans le département de Saint-Louis, à 21 Km de la ville et se fixe comme objectif majeur de soutenir les efforts déployés par des femmes démunies, les encadrer et les coacher pour que désormais, elles puissent entreprendre des actions économiques et entrepreneuriales, visant à leur permettre de se procurer des revenus réguliers, de pouvoir  gérer désormais leur profession et d’améliorer leur niveau et qualité de vie.

Grace à des ressources internes, sous forme de cotisation et de contribution des membres de l’Association, une phase pilote primordiale et indispensable a été entamée au village de Lampsar, Cette étape doit amorcer l’implantation du présent projet sur l’étendue du département de Saint-Louis, puis de la région enfin sur l’étendue du territoire national, notamment dans les 14 958 villages que compte le Sénégal. Cela permettrait à des centaines de milliers de femmes, de jeunes et d’enfants de trouver par eux-mêmes, des solutions aux multiples difficultés, surtout économiques, auxquelles ils sont quotidiennement confrontés.

En outre, le présent projet sera renforcé par l’acquisition d’une station solaire, qui permettrait de créer des activités génératrices de revenus en exploitant de petits matériels solaires productifs. Cette station solaire est en phase avec les objectifs de développement durable définis par les Nations Unies à l’ horizon 2030 pour assurer la paix et la prospérité pour les femmes vivant dans les pays considérés comme pauvres ou en voie de développement. Elle répond aux besoins d’énergie productive des zones isolées, rurales surtout où les perspectives d’investissement et de construction d’infrastructures ne motivent pas les gouvernements.

Grain d’Espoir Sénégal entend atteindre dans le terme sept objectifs majeurs notamment :

  • Monter et mettre en place 46 GE (grandes entreprises) sur toute l’étendue du pays,
  • Au niveau de chaque PE (petite entreprise) installée, seront formées et encadrées au moins 60  bénéficiaires
  • La maitrise de la fabrication de certaines professions agroindustrielles.
  • Dans le domaine de la protection de l’Environnement et du cadre de vie, accompagner la politique du gouvernement dans la lutte inlassable qu’il a entrepris contre l’utilisation et le commerce des emballages plastiques selon la loin°2020-04 du 8 janvier 2020 relative à la prévention et à la réduction de l’incidence sur l’environnement des produits plastiques.
  • Mettre en place un réseau de communication, de transport et de transfert des ressources financières entre les PE, les ME et les GE.
  • Mettre en place dans le terme, une mutuelle d’épargne voir une banque nationale des PME du Sénégal afin de mettre en place, un système sécurisé de partenaires et de financement des projets par les bénéficiaires et membres..

 

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Renforcement des capacités professionnelles et entrepreneuriales de la femme sénégalaise en milieu rural”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *